Avertir le modérateur

11/05/2010

François Knorreck | la voiture moto

Là où certains constructeurs se contentent de greffer une cage à poule, un siège de salon, voire un simple roller à une moto, c’est plus de dix mille heures de travail, pendant plus de dix ans, et quinze mille euros de dépensés qu’il aura fallu au Stéphanois François Knorreck pour obtenir un vrai side-car.

La vue de dessus révèle d’ailleurs les trois échappements contrastant avec le rouge de la carosserie. Qu’il ne nous en veuille pas mais on voit dans la partie moto non seulement de la Laverda RGS, mais aussi l’héritage de la Honda NR, du moins pour sa partie "autoporteuse".

Francois Knorreck 1.jpg

Admirez la sellerie, finie à la main pour le siège passager, dont l’habitacle prend de l’extérieur des airs de lamborghini et Ferrari.

Francois Knorreck 2.jpg

Seul l’emblème rappelle son auteur: un K accollé à un F inversé. Avec un petit côté bricolage-bien-de-chez-nous parfois, car si le feu avant est issu d’une Kawa 1000 RX, les feux arrières ont été récupérés sur une Citroën Xantia.

Francois Knorreck 3.jpg

C'est exactement le genre d'engin mécanique qui fait ruer les foules vers des concessions automobiles et les compagnies de location de voitures. Encore faut-il savoir si ce bijou est homologué pour nos routes & autoroutes.

Vous ne voudriez tout de même pas vous la faire confisquer dès votre première sortie?

 

 

09:00 Publié dans Design | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : voiture, moto, side-car, laverda

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu